lundi 3 juin 2019

Et pourquoi pas l'art post-planétaire, tant qu'à s'exciter!

La pensée post-planétaire






Tandis que la préhistoire hante de plus en plus notre culture actuelle,* on nous parle aussi beaucoup ces temps-ci de trans- et de posthumanisme, de post-histoire, de post-rationalisme, de post-vérité, de post-démocratie... et en effet la science-fiction nous accoutume à cet environnement cinématographique. Nous envoyons des sondes spatiales vers les autres planètes du système solaire,  nous préparons très concrètement des expéditions sur Mars. Nous découvrons des exo-planètes. Alors pourquoi pas voir émerger aussi un art post-planétaire. Et pourquoi pas, tant qu'à faire, un art exo-planétaire. 
Mais, ce qui nous fait encore le plus défaut, c'est manifestement de penser ce que deviendra la planète Terre lorsque nous serons tous devenus (au moins les riches nantis) des transhumains et des post humains. Quelle sera la relation que développeront ces anthropoïdes d'un nouveau genre avec la vieille nature naturelle, avec les animaux, les végétaux de notre planète, puis avec les minéraux des autres planètes sans vie. 
Sur Terre, sans doute, à supposer que notre planète survive aux entreprises humaines, n'y-aura-t-il alors plus d'oiseaux, ni de fleurs pour poser des questions métaphysiques aux cyborgs. Le problème sera réglé. D'autant plus qu'il n'y aura plus de pensée humaine. Seulement l'intelligence artificielle, qui saura résoudre toutes ces questions hypothétiques et créer des décors agréables aux circuits électroniques et aux humains quantiques que nous serons devenus. 
Quant aux humanoïdes qui auront migré sur Mars et autres planètes plus attirantes que la Terre, ils auront assurément fort à faire pour ne pas tomber en panne et n'auront de pensée post-planétaire que strictement technologique. 
La Terre est peut-être une vallée de larmes obsolète, mais la pensée post-planétaire risque fort d'être tout simplement cauchemado-pragmatique. Bel avenir post-planétaire en perspective, qui mériterait une pensée philosophique aigüe. La "pensée post-planétaire": un beau titre de livre aux éditions Vrin, librairie philosophie, Paris, qui auront alors déménagé leur siège social de La place de la Sorbonne au Square postsolaire de la Silicon Valley. 


----------------

* Voir l'exposition "Préhistoire: une énigme moderne" au Centre Pompidou, mai-septembre 32019.

Le mobile art: un concept proposé par Marie-Laure Desjardins

Nous devons à Marie-Laure Desjardins, critique d'art, ancienne rédactrice en chef de la revue Cimaise, fondatrice d'ArtsHebdoMédia, d'avoir proposé le concept de mobile art (auquel elle a consacré sa thèse) et d'avoir organisé plusieurs expositions sur ce thème. La plus récente: Montluçon Mobile Art en avril-juin 2019. 
J'ai eu le plaisir d'y participer: à preuve ces deux photos avec elle près de mon travail: 




Marie-Laure Desjardins et Hervé Fischer

samedi 18 mai 2019

Exhibition Tearing Up Art Works, Gallery One One One, Winnipeg, 1975


Utopie Identity Office Hervé Fischer at Western Front, oct.76

Utopic Identity Office of Hervé Fischer at Western Front, Vancouver, BC, 

·       PERFORMANCEHervé Fischer
Identity Utopic
Oct 22, 1976

·       Herve Fischer, unidentified, “Identity Utopic”, 1976

Hervé Fischer and unidentifyed

Hervé Fischer and Kate Craig

Hervé Fischer and Kate Craig

Hervé Fischer and Michael Morris


                                                 Herve Fischer, Hank Bull, “Identity Utopic”, 1976


dimanche 28 avril 2019

Berrnadette Desprès et l'art sociologique


Bernadette Després la cousine d'Hervé Fischer, créatrice de Tom Tom et Nana découvre l'art sociologique

jeudi 18 avril 2019

KANAL - BRUXELLES -ARCHIVES MAIL ART


Visite aux Bureaux fantômes de KANAL - BRUXELLES - archives Fonds Hervé Fischer 
de la BK - Centre Pompidou