dimanche 27 mars 2011

Vite où?

Parler de l'avenir de l'art, ce n'est pas retomber dans l'obsession avant gardiste des années 1970. Plutôt pratiquer l'arrêt sur image. Se demander où nous voulons aller. Pourquoi? L'idéologie futuriste de la vitesse a atterri dans le fascisme. Le futurisme a été très important et méritait mieux. Aujourd'hui, la vitesse est-elle une religion? Une commodité? Un plaisir? Une contrainte commerciale? Une urgence éthique? Avant de courir, se poser un instant la question. Des questions incontournables, car la liberté de créer exige la responsabilité. La beauté de l'énergie ne s'exprime pas seulement dans la vitesse, mais aussi dans la sagesse, qui pourrait bien être le contraire de la vitesse.
Hervé Fischer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire