samedi 30 avril 2011

Esthétique interrogative


L'avenir de l'art dépend tout autant de notre questionnement sur l'art, sa fonction anthropologique, que de notre questionnement sur l'avenir de l'humanité auquel nous aspirons. C'est la même réponse qui vaudra pour les deux questions. Il faut donc commencer par le questionnement, interroger l'art, concevoir une esthétique interrogative. Cette signalisation et ces toiles de contre-empreintes de main, qui datent dans ma démarche du tout début des années 1970, étaient le fondement même de l'art sociologique.
hf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire