mercredi 27 avril 2011

Ilya Prigogine

Le Prix Nobel Ilya Prigogine, auteur de livres célèbres tels que "La nouvelle alliance", "L'homme devant l'incertain", malheureusement décédé en 2003, m'avait beaucoup impressionné. Il remettait en cause à partir de sa théorie de la thermodynamique le schéma stéréotypé de la pensée linéaire.
J'ai eu l'occasion de le rencontrer longuement au Québec lorsqu'il accepta mon invitation à présider le Festival Téléscience que j'organisais à Québec et à Montréal dans les années 1990. Il était passionné d'art préhistorique et inuit. Je l’emmenai visiter plusieurs galeries et il y découvrit une sculpture de figure féminine digne de la Venus de Hohle Fels. Nous discutâmes des heures du Big Bang, sa nouvelle grande question, de la probabilité qu'il y ait eu plusieurs big bang, donc plusieurs univers, comme il y a des milliers, voire des milliards de galaxies. Une pensée délicieusement vertigineuse.
Comment ne pas reprendre alors toute notre liberté, la plus créatrice, en pensant à l'art et à son avenir? Art et science ont partie liée. Comment sous-estimer l'importance des arts scientifiques!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire