mardi 12 avril 2011

L'art change le monde

"La beauté sauvera le monde" écrivit Dostoïevski. C'était faire de la beauté ou de l'art un deus ex machina. Et comme la beauté est une valeur très relative ou changeante, nous ne pourrions plus affirmer rien de tel aujourd'hui. Dire aujourd'hui que "l'art change le monde" n'a plus la même résonance religieuse ou spirituelle". L'affirmation demeure au présent et elle réfère à une conception plus volontariste et humaine. J'ai d'ailleurs écrit dans L'avenir de l'art que "l'art trahira Dieu".
Il est de bon ton de dire que l'art est impuissant à changer le monde. Nous observons pourtant que l'influence de la Renaissance, du classicisme, du romantisme, de l’impressionnisme, du surréalisme, etc. sont indéniables du point de vue de la sensibilité et de notre image du monde. Un art qui prendra désormais en compte la crise des valeurs que nous traversons avec une esthétique interrogative critique, en promouvant une éthique planétaire, pourra faire beaucoup pour changer le monde en le conscientisant davantage.
hf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire