samedi 29 décembre 2012

Le drapeau américain


Une image pour twitter que je reprendrai en peinture acrylique sur toile en 2013.

mercredi 26 décembre 2012

Peinture et mythanalyse

La vie, peinture acrylique sur toile, 4 x 6 pieds, 2012

Cette femme bleue qui s'en va, ces têtes de mort que je dévisage et qui prennent des couleurs de crème glacée, à l'opposé de toute morbidité, marquent un moment longtemps mûri, de libération. La mort n'inhibe plus la vie. Un cheminement qui a pris cinq dizaines d'années, qui est passé, depuis 1970, par la déchirure et l'hygiène de l'art, l'art sociologique, les signalisations imaginaires, la Pharmacie Fischer, le bureau d'identité imaginaire, le développement du concept de mythanalyse, abordé dans le dernier chapitre de "L'Histoire de l'art est terminée".
Une réflexion théorique publiée en 2000: "Mythanalyse du futur" et poursuivie dans une série de livres portant sur l'imaginaire du numérique : "Le choc du numérique", "CyberProméthée", "La planète hyper", élargie avec "Nous serons des dieux", "La société sur le divan", "Québec imaginaire et Canada réel". D'autres livres vont paraître, qui attendent chez l'éditeur.
Abordant les codes de couleur saturée de la société actuelle dans une série de peintures que j'ai appelées "chromos",  je peux m'aventurer maintenant dans un déchiffrage plus diversifié des imaginaires sociaux que je ne l'ai fait jusqu'à présent, alors que je peignais les icônes du numérique. Cette peinture mythanalytique va explorer nos mythes actuels et, bien entendu, leur résonance dans l'inconscient individuel. La peinture offre des voies de révélation intuitives qui s'arriment à l'analyse conceptuelle, l'élargissent, la nourrissent et en renforcent la vertu thérapeutique que j'attribue à la mythanalyse, et qui passe non pas par le divan, mais par la toile.

samedi 22 décembre 2012

Du pictural au social 2


Violence sociale 4, acrylique sur toile libre, 1,90 x 2,80 m, 2011.

Du pictural au social 1


Violence social 3, acrylique sur toile libre, 1,90 x 2,80 cm, 2011

vendredi 21 décembre 2012

Du pictural au politique (2)


Violence sociale (2), acrylique sur toile libre, 2,60 x 3 m, 2011

jeudi 20 décembre 2012

Du pictural au politique (1)



Contre-empreintes de mains,acrylique sur toile libre, 2,60 x 3 m, 2011

lundi 19 novembre 2012

Galerie ECI, Paris: Nouveau naturalisme


Paysages.  A gauche, Lumière résiduelle du big bang (Cobé) et à droite Le réchauffement de la planète. Peintures acryliques sur toile, 2010. Exposition inaugurée le 12 novembre 2012.
Galerie ECI, 32 avenue Matignon, Paris.

dimanche 18 novembre 2012

Exposition Nouveau Naturalisme


Galerie ECI, 32 av Matignon, Paris, novembre 2012 - Février 2013

lundi 5 novembre 2012

Nouvelle nature, Nouveau naturalisme

La nature n'est pas numérique. Pas plus qu'elle n'est divine ou romantique ou mécanique. Mais son interprétation a été, selon les époques et les sociétés, animiste, providentielle, poétique ou triviale. Et aujourd'hui cette interprétation est numérique. D'où le nouveau naturalisme. Aujourd'hui, pour nous, elle est numérique. Et c'est ainsi que je la peins.

dimanche 4 novembre 2012

Encore la vie


Peinture acrylique sur toile, sans date.

Dans la vie, il faut être optimiste, en toute circonstance. il n'y a pas d'autre option possible. 

vendredi 2 novembre 2012

Signature numérique QR

Signature numérique de mon identité virtuelle: www.hervefischer.net.
Peinture numérique scannable, 2012.

mercredi 31 octobre 2012

NOUVEAU NATURALISME



 La météo de Wall Street, peinture acrylique sur toile, 121x180cm, 2000


HERVE FISCHER     -    
NOUVEAU  NATURALISME         

à la Galerie ECI   -  32, avenue Matignon, Paris 75008  -  Inauguration le 12 novembre à 19h   
                                                                                                                                                                                                                                             
Aujourd’hui , Goya ne peindrait plus la cour d'Espagne,
ni Ingres des nus, ni Cézanne la montagne Sainte-Victoire,
ni Van Gogh des iris, ni Picasso des natures mortes.

Ils peindraient des paysages financiers, des diagrammes qui montent au ciel et plus souvent qui descendent aux enfers : la planète est devenue financière. Je peins les jeux des spéculateurs, les murs de Wall Street et les reliefs des montagnes d'actions, d'or et d'argent qui nous entourent.
Claude Monet ne peindrait plus les nymphéas, mais les trous d’ozone au-dessus des pôles. Notre conscience de la nature est devenue écologique, globale, savante et politique. Malevitch ne peindrait plus des carrés noirs, mais des codes-barres. Mondrian ne peindrait plus des géométries orthogonales, mais les zigzags de nos évolutions statistiques et de nos crises.
Les cubistes peindraient le code binaire du numérique qui s’immisce de plus en plus dans le réel et le transforme au point où il n’en est plus clairement discernable. Tout mon travail d’artiste, commencé dans les années 1970 sous le signe de l’art sociologique, consiste depuis la fin des années 1990 à explorer, déchiffrer, mettre en évidence, interroger et critiquer cette nouvelle nature numérique, financière et écologique, tant du point de vue politique, qu’économique et social. Je peins son imaginaire et ses rythmes, ses pulsions et ses structures, ses codes, son esthétique quantitative et ses fausses couleurs.
Le retour paradoxal à la peinture s'impose pour prendre du recul face à cette nouvelle nature algorithmique. Il permet de résister au flux dissolvant des octets par l’arrêt sur image. Ce sera une peinture joyeuse, sociologique et critique. En quelque sorte, je peins les icônes du numérique. Je suis un artiste de classe moyenne, un primitif du nouveau naturalisme.
Hervé Fischer (petit manifeste de 1999)

dimanche 28 octobre 2012

Pulsions, peinture chromatique

Pulsions, peinture acrylique sur toile, 4'x6', 2012


jeudi 25 octobre 2012

La vie


Peinture acrylique sur toile, 4x6 pieds, 2012

mardi 16 octobre 2012

Le problème de la peinture aujourd'hui



Le problème de la peinture aujourd'hui, ce n'est pas la peinture, mais les peintres. Les peintres qui n'ont rien à dire, et se complaisent dans la recherche d'un style ou d'une niche. Ils tuent la peinture par leur insignifiance. Ils donnent beau jeu aux artistes du numérique pour qualifier la peinture d'obsolète. Avec les beaux-arts numériques, j'entends lier la peinture et le numérique, qui est devenu la clé de notre image du monde et notre nouvelle sensibilité. Peindre le monde numérique, comme autrefois on peignait les saints de l'Église, ou la nature romantique. Peindre la nouvelle nature. Mais dans selon une exploration interrogative et critique, ce qui demeure la démarche fondamentale de l'art sociologique.
(Autoportrait QR, peinture acrylique sur toile, 2009)

samedi 13 octobre 2012

Art: de la religion à la spéculation


La valeur de l'art n'est plus religieuse, mais spéculative. Ce n'est plus la foi en Dieu qui mène le monde, mais l'argent. Le capitalisme exacerbé impose la loi du plus fort. Est-ce un progrès par rapport à l'aliénation religieuse? Pour les uns, oui; pour les autres, non. Comme toujours, selon qu'on en profite ou qu'on en est victime. Et pour l'art et pour l'artiste? A chacun d'y réfléchir. Quant à moi, je déteste autant la loi de l'argent que celle de la religion. Mais la loi de la religion aujourd'hui s'est amollie  voire disparaît,  tandis que celle de l'argent s'est durcie et crée de terribles souffrances, surtout en cette période actuelle de crise spéculative mondiale.

(Les deux croix: tweetart, 2012)

vendredi 12 octobre 2012

Meilleur avant le...


                                  Le plaisir des livres, peinture acrylique sur toile, 4'x3', 2012.

Attention à la date de péremption

mercredi 10 octobre 2012

lundi 8 octobre 2012

La théorie freudienne de l'art est ignorante et aberrante


peinture cathodique, 2012

La peinture est une obsession d'artiste. Sexuelle et sublimée? C'est ce que disait Freud. Une obsession, oui. Sexuelle? Non. Beaucoup plus laborieuse, exigeante, difficile, sans orgasme. Une épreuve, parfois une souffrance, un défi, sans aucun apaisement. Épuisante, nécessitant une persévérance souvent pénible, avec des doutes, des incertitudes, bien des états d'esprit que l'expérience sexuelle ne provoque jamais. Une obsession: oui, trois fois oui. Sexuelle: trois fois non. Rien de comparable même entre le plaisir de peindre et la jouissance sexuelle. Deux univers totalement distincts.
Vraiment, je ne crois que Freud savait de quoi il parlait lorsqu'il incriminait l'expérience sexuelle, mais qu'il n'a  jamais su, ni même deviné ce que pouvait être ressentir un artiste. Il  a parlé de l'art sans savoir de quoi il parlait.

dimanche 7 octobre 2012

Le repos du guerrier


Structure pulsionnelle, structure chromatique.Peinture numérique (2012).

samedi 6 octobre 2012

peinture numérique


Pulsions. Est-ce que l'art est une sublimation des pulsions sexuelles, demandait Freud. Non. Il l'affirmait. Il ne doutait pas que c'en soit même la seule origine! Pas étonnant que les artistes soient tous des obsédés sexuels. Ou bien: pas étonnant que les artistes qui peignent beaucoup se calment.

vendredi 5 octobre 2012

Cerveaux d'artistes



Peinture numérique, 2012.

jeudi 4 octobre 2012

Peindre avec l'ordinateur


On peint avec un ordinateur comme avec des pinceaux. La boîte à outils demeure artisanale et manuelle.
(Peinture numérique. 2012)

mercredi 3 octobre 2012

L'image du monde


J'explore cette gamme chromatique qui domine notre société de consommation, qui est devenue une structure de base de notre perception, de notre image numérique du monde.

mardi 2 octobre 2012

Le pixel est une matière, autant que le pigment acrylique

Le pixel numérique est une matière picturale. Autant ou aussi peu que les pigments de peinture à l'huile, acrylique ou à l'eau. Il est mêmeaussi fluide. Il tache tout autant l'écran que le pigment la toile ou le papier. Il se répand aussi. Il faut souvent nettoyer.
C'est l'expérience que j'en ai.
Et peindre avec des pixels évoque aussi pour moi la pratique de la gravure si linoléum. Avec la gousse, on enlève de la matière. Avec le gomme cathodique, on enlève les pixels. La trace est la même, le geste très semblable. Avec cette différence qu'on peut annuler un geste dont on n'est pas satisfait, et même remettre de la matière.
Cette peinture cathodique est l'exemple même des beaux-arts numériques sur lesquels j'insiste si souvent. Avec le numérique, je peux explorer, chercher, substituer, esquisser plus facilement et plus vite. Je peux choisir mes couleurs, dessiner avec une bonne boîte à outils et une large palette. Et je peux reproduire et diffuser à tout moment en ligne. Mais l'inconvénient, c'est l'éphémérité. Lorsque une peinture numérique est achevée, j'aime donc la reprendre à la peinture sur toile, pour lui donner une chance de perdurer. Mais aussi, parce que cette reprise devient aussi immédiatement une recréation, à une autre échelle, avec des couleurs en tubes différentes, et que cette reprise me conduit toujours ailleurs sur d'autres options créatrices.
Ci-dessus un livre à la fraise, comme une crème glacée. Un travail en cours, stocké sur mon disque dur.

lundi 1 octobre 2012

Les meilleurs vendeurs


Étalage de livres, les meilleurs vendeurs. Rafraîchissants. Plusieurs parfums offerts. En vente dans les aéroports et lez grandes surfaces commerciales.
Peinture numérique, 2012.

dimanche 30 septembre 2012

Chromatisme de la société numérique de consommation


Toutes les couleurs ont leurs raisons, même celles qui déraisonnent. L.image du monde de la société numérique de consommation nage dans la crème glacée. Cette gamme de couleurs alimentaires suavement saturées appelle au plaisir de la consommation. Couleurs sucrées, couleurs euphorisantes, qui font saliver, couleurs d'un paradis alimentaire qui se mange, qui se suce, qui rafraîchit et fait jouir les papilles. Couleurs fondantes dans la bouche, pas chères, accessibles à tous. Couleurs de la classe moyenne, celle qui dépense beaucoup pour la bouffe, couleurs pas chères populaires, couleurs kitsch qui flattent le mauvais goût.
Couleurs artificielles, celles des colorants chimiques de synthèse, couleurs simulacres (goût de fraise, goût de cerise, saveur de framboise).
Couleurs à profusion de l'abondance de tous les fruits du paradis terrestre.
Et pour ajouter la cerise sur le sunday, oui comme un jour de soleil, couleurs de cornets de crème glacée de forme phallique, qui se sucent délicieusement.

vendredi 28 septembre 2012

Chromatisation


Nos images se pixelisent en fausses couleurs sur nos écrans de télévision et d'ordinateur.On retrouve ces couleurs saturées et forcées aussi bien dans l'imagerie scientifique (pour des raisons de lisibilité), que dans les étalages de crème glacée (pour séduire nos papilles gustatives). Et cette surcolorisation contamine notre sensibilité perceptive, nos usages sociaux des couleurs dans la mode, l'alimentation, la pharmacie, le design, l'architecture. Je cherche les mots pour décrire cette tendance, qui constitue à mes yeux une nouvelle structure visuelle fondamentale et spécifique de notre image du monde. Fauvisme digital, néoprimitivisme, colorisation, chromatisation? L'impressionnisme nous a imposé les touches de couleur pure. Le pointillisme l'a transformé en pixelisation avant la lettre. Le fauvisme a usé des couleurs pour exprimer son anarchisme et sa révolte contre les valeurs de la bourgeoisie. Le Bauhaus et le néoplasticisme nous ont imposé le géométrisme et les couleurs primaires. Aujourd'hui, c'est la société numérique et de consommation qui a pris le pouvoir et généralise cette gamme de couleurs dérivée des colorants artificiels alimentaires.
Voici donc le président Obama en cornet de crème glacée à la framboise pour la classe moyenne américaine.
Adopter cette chromatisation suave et sucrée, qui est tout à la fois commerciale et numérique, c'est, après mon travail sur les codes digitaux et sur le monde financier, aborder une nouvelle étape de mon exploration des structures visuelles actuelles. C'est reprendre aussi mes recherches sur la sociologie des couleurs, engagées il y a quarante ans, et me préparer, à travers cette pratique picturale que je développe, à terminer mon livre sur la théorie sociologique des couleurs, dont j'ai retardé l'achèvement depuis autant d'années, faute de comprendre suffisamment le fonctionnement social des couleurs actuel, qui était d'ailleurs en émergence seulement. Je sais désormais comment caractériser, expliquer et démystifier les usages sociaux actuels de la couleur.
C'est la peinture qui m'a permis d'avancer. Je me retrouve ainsi, comme toujours, dans un cheminement qui lie théorie et pratique, toujours aussi dans l'art sociologique, tel que je l'entends, envers et contre tout, depuis quarante ans aussi.

samedi 22 septembre 2012

vendredi 21 septembre 2012

La gamme de couleurs ice cream


Où se trouve aujourd'hui le marchand de couleurs? Plus chez le fournisseur de matériel artistique, mais chez le vendeur de glace. Les bacs enlignés de glaces de toutes les couleurs, plus saturées les unes que les autres, à la pistache, au bleuet, à la framboise, au citron déclinent toutes la gamme des colorants artificiels. Le kitsch a chassé le naturel. De la peinture crémeuse au tube grand format. C'est cela, le fauvisme digital.Nous consommons les couleurs, plus encore que les images qui les diffusent. Un environnement alimentaire, acidulé. Nous salivons les couleurs du monde. Le monde de l'estomac, qui l'a emporté sur les yeux. Et vient l'obésité de ce monde sucré, gazeux, de crème et de sucre glace. Antoni Miralda et Dorothée Selz avaient vu juste.

jeudi 20 septembre 2012

mardi 18 septembre 2012

lundi 17 septembre 2012

dimanche 16 septembre 2012

Fauvisme digital (suite)


Mitrailleuse bonbon, fraise et framboise.

mercredi 12 septembre 2012

Mort numérique

Visite du cimetière de la Recoleta à Buenos Aires avec ma tablette numérique.

Arte sociologico - arte politico



FISCHER - ROMERO / ARTE SOCIOLOGICO - ARTE POLITICO
/ Francia - Argentina / EL SISTEMA contra dos formas de violencia. Un sello de goma hecho por Juan Carlos Romero en 1974. Reproducido en el libro "ROMERO" por Juan Carlos Romero, Fernando Davis y Ana Longoni (colección conceptual, Fundación Espigas, 2010) con el siguiente texto: "En 1973 Romero participo en la exhaustiva antología de rubberstamps de artistas que el francés Hervé Fischer edito bajo el titulo Art et communication marginale. Tampons d'artistes. En el ensayo introductorio a su libro, Fischer proponía la noción de marginal media para hacer referencia a una seria de prácticas underground (entre las que ubica el mail art y el uso de rubberstamps), a las que caracterizaba como "subproductos de los mass-media, en la medida que existen y se desarrollan como reacción contra ellos". Al ano siguiente (1974) Fischer fue invitado por Glusberg para presentar en el CAYC su video Higiene del arte, como parte de "descodificación sociológica del arte". 
En esa ocasión Romero realizo ese sello de goma. 

mardi 11 septembre 2012

Fauvisme digital


Nous avons développé sur une sorte de nouveau fauvisme des couleurs sur nos écrans numériques. Non pas un fauvisme de révolte anarchiste, comme le firent les peintres du début du XXe siècle, mais un fauvisme de société de consommation, celle de la publicité, mais aussi celle de la consommation d'images. Ce sont les fausses couleurs de lisibilité chromatique de l'imagerie scientifique. une sorte d'abus kitsch aussi des colorations cinématographiques, des jeux vidéo, des industries du divertissement.
Ici quatre variantes digitales de l'Antarctique. L'Antarctique de la nuit polaire, celui de la compétition politique et militaire, celui de notre anxiété écologique et celui qui nous relie au cosmos.
(Images créées à l'occasion de la 4a Conferencia sobre la cultura y el arte de la Antartida, Bueos Aires, Septiembre 2012.

dimanche 9 septembre 2012

samedi 8 septembre 2012

dialogue polaire digital



Photo de performance d'Andréa Juan dans l'Antarctique reprise digitalement (Conférence de Buenos Aires sur l'Antarctique, 2012, lors de ma conférence sur la mythoanalyse polaire).

jeudi 6 septembre 2012

Images de l'Antarctique



1




1 - Andrea Juan: Performance dans l'Antarctique (photo)
2 - Hervé Fischer: Image digitale de l'Antarctique avec surimposition  d'une reprise numérique de la photo d'Andrea Juan, `l'occasion de la 4e Conferencia de Buenos Aires sobre la Antartida (septiembre 2012).

mardi 4 septembre 2012

La Antartida



Los polos son vinculos del planeta con el cosmos. Abstractos y cargados de energia magnetica, reales y virtuales. Un espacio de silencio blanco, vacio como una tela para la creacion.

samedi 1 septembre 2012

Violencia de la dictatura



Ricardo Fuentealba Fabio de Chile, artista me informo que había descubierto mi nombre en una lista de obras desaparecidas: 
Hervé Fisher Francia 13-sep-72 Carta enviada a M. Pedroza remitida por el embajador en Francia P. Neruda
Por lo tanto decidió de mandar a Ricardo una obra de 2012 (son 40 anos mas) evocando la violencia de la dictadura chilena.
Es el tema de las manos de mi pintura de 1972, pero no tiene nada más a ver con la desmitificación de la pintura como gesto pictural contra la vanguardia de los años 1970 (en la pratica de BMPT y Support Surface). Ahora es un gesto de denuncia de la violencia social